Dipavali, la fête des lumières

Dipavali, la fête des lumières indienne

 

Namasté, 

 

Cette année, "Dipavali", une des fêtes les plus populaires en Inde se célèbre du 26 au 30 Octobre. L'occasion de revenir un peu plus en détail sur cette fête qui marque le nouvel an indien

.

les dips, petites lampes à huile utilisés lors de divali

 

 "Dipavali" signifie en sanskrit "rangée de lampe", un dip étant une petite lampe à huile, en général en terre cuite ou en métal. 

 

Dipavali, ou Diwali dans sa forme contractée, est donc la fête des lumières, à l'occasion, petits et grands s'échangent friandises et cadeaux, allument pétard et feux d'artifices, font des rangolis, (dessins fait en farine de riz et/ou sable de couleurs) dans les cours des maisons et allument des millions de dip ou de bougies pour illuminer la nuit

Cette fête se tient sur 5 jours, le premier nommé "Dhanteras" est célébré un jour très spécifique du calendrier védique, il est dit que c'est ce jour là ou Dhanvantari, médecin des dieux, vint sur terre pour offrir la médecine Ayurvedique à l'humanité.

 

Lors du deuxième jour, "Choti Divali" ou "petit divali", il est convenu de se baigner, de se masser le corps à l'huile de sésame et de se reposer de façon à ce que l'on puisse célébrer le troisième jour, "Bari Diwali", avec entrain et dévotion.

la déésse Lakshmi

En effet, "bari Divali" est le jour le plus important, celui ou l'on vas célébrer la Puja, cérémonie dévotionnelle en l'honneur de Laksmi, Sarasvati, Kali, Ganesha et Vighnaharta.

Il est très important ce jour là de bien nettoyer sa maison et de faire des rangolis, il est dit que c'est le jour ou la déesse Lakshmi rentre dans les foyer pour y accorder bonne fortune pour toute l'année. 

Il marque aussi le dernier jour du calendrier Hindou Vikram, utilisé dans le nord de l'Inde. 

  

Le quatrième jour est considéré comme le nouvel an indien, en ce jour, l'on célébre "Gudi Padwa", qui symbolise l'amour et la dévotion entre une femme et son époux. 

Le cinquième jour :  "Bhai Duj",  symbolise le devoir fraternel. En ce jour, le frére donne des présents à la sœur qui en retour lui marque le front avec un "tilak", point rouge fait à partir de poudre de curcuma séché, en signe de protection.

 

Bien des légendes sont associées à Dipavali, elles différent selon les régions, les croyances et les religions, car cette fête est célébrée dans toute l'Inde mais aussi au Népal et dans certains pays ayant une grande communauté indienne. De plus, elle est fêtée aussi bien par les hindous que par les sikh et les jaïns. 

Les mythes et légendes seront donc très différentes d'un lieu ou d'une personne à l'autre, mais d'une façon générale, la lumière représente la victoire du bien sur le mal, de la justice sur la violence et le retour beau temps après les mois de mousson.  

 

Ce qui est sûr, c'est que l'on soit croyant ou non, passionné de l'Inde ou pas, le festival des lumière, Dipavali, est une merveille à vivre et à regarder. 

 

Mon rêve serais d'y participer à Varanasi, une des villes les plus spirituelle, situé au bord du Gange dans le nord-est de l'Inde. 

 

Connaissez-vous cette fête ? Avez-vous déjà eu le plaisir d'y participer, que ce soit en Inde, à la Réunion ou la communauté Tamoule est très importante ou ailleurs ? Quels souvenirs en avez-vous gardé ? 


Pour aller plus loin : - le site Diwalifestival.org  (en anglais) 

                                           - la page wikipédia 

                                           - le portail des indes réunionnaises 

Retrouvez moi sur la page facebook :


Écrire commentaire

Commentaires : 0